Temps de lecture :

5 mythes du eLearning en entreprise brisés

Vous avez sûrement entendu à un moment ou à un autre qu’il existait trois types de mensonges : « Les mensonges, les satanés mensonges et les statistiques ». Nous ne sommes pas d’accord. Il existe au moins six autres types : la propagande, la désinformation, les trolls, les superstitions, les légendes urbaines et ma bête noire, les mythes. Je ne parle pas du roi Arthur et des traditions bien sûr. Je fais plutôt référence à ces fausses croyances modernes généralisées que les gens répètent sans chercher à vérifier.
5 mythes du eLearning en entreprise brisés

5 mythes du eLearning en entreprise brisés

Ici, nous faisons de la démystification, et aujourd’hui nous sommes ravis de briser 5 mythes du eLearning en entreprise particulièrement agaçants. Accrochez-vous bien....

Mythe eLearning #1: Les formations en ligne sont chères et donc réservées aux grandes entreprises

Il n’y a absolument aucune raison que les PME aient peur du eLearning.

Le fait que la plupart des multinationales l’aient entièrement adopté n’est pas une raison suffisante pour penser que cela ne s'adresse qu'aux grandes entreprises. C’est un outil essentiel et développé pour les sociétés modernes en général.

Lorsque les plateformes LMS coûtaient très cher, il était logique que le coût soit un sujet de préoccupation. Cela fait maintenant presque une décennie que les solutions de eLearning sont accessibles à tous les budgets, petits et grands.

Qui plus est, la flexibilité, la nature asynchrone et le « créez une fois, réutilisez aussi longtemps que vous voulez » du eLearning signifie qu’il peut être beaucoup plus rentable par rapport aux cours traditionnels en salle et aux séminaires. Puis il est bien moins perturbant pour le flux de travail de vos employés, ce qui une fois encore, vous permet d’économiser.

Mythe eLearning #2: Il faut un département informatique pour déployer sa propre solution eLearning dans toute l’entreprise

En l’an 2000, peut-être.

Mais depuis l’avènement du cloud computing et des solutions eLearning Software as a Service (logiciels comme services, SaaS) , même une petite entreprise privée peut profiter du eLearning sans avoir recours à un département informatique ou à des installations et maintenance de serveurs complexes.

Avec TalentLMS, par exemple, vous n’avez besoin que de quelques secondes pour vous inscrire et vous êtes prêt à créer vos propres cours eLearning, ou acheter et proposer des cours de grande qualité prêts à l’emploi pour vos employés.

Mythe eLearning #3: Il faut un formateur qui coûte très cher pour mettre en place une formation en entreprise

Pas vraiment.

Bien entendu, on peut potentiellement obtenir les meilleurs résultats d’un formateur professionnel, mais cela fait partie des frais généraux. En plus de leur salaire, vous devez dépenser du temps et des ressources pour les familiariser avec les besoins spécifiques de formation de votre entreprise.

Le fait est que vous n’avez pas besoin d’avoir le « meilleur » cours. Un bon cours est facile à créer, et aura toujours un impact positif sur les compétences de vos employés. Après tout, vous ne rédigez pas des cours pour Oxbridge. Vous créez un contenu de formation pour les besoins de l’entreprise.

Un outil eLearning moderne tel que TalentLMS vous aidera à réutiliser tout le contenu existant (tel que les présentations PowerPoint et documents Word) que vous avez utilisés par le passé pour former vos employés de façon informelle et les transformer en des leçons à part entière, complétées par du multimédia, des tests et pleins d’autres choses encore.

De plus, pour les thèmes communs de formation pour les salariés (des questions d’éthique et de harcèlement en passant par le financement et les compétences en MS Office), il existe de nombreux cours professionnels que vous n’avez qu’à acheter, charger sur votre plateforme LMS, et servir dans le cadre de votre programme de formation.

Mythe eLearning #4: le eLearning est entièrement automatique

Bien entendu, le eLearning automatise de nombreuses choses pour vous, par rapport à un apprentissage traditionnel en classe : gestion des étudiants, évaluations, créations de tests, etc.

Mais ce n’est en aucun cas un processus entièrement automatique. Vous devrez passer du temps à élaborer vos cours, parler à vos étudiants et faire des ajustements. Il faudra utiliser les outils que votre LMS vous propose, tels que les rapports pour évaluer le succès de votre programme de formation.

Et au moins au début, vous devrez faire monter vos employés à bord, et les motiver afin qu’ils prennent les cours au sérieux et qu’ils commencent à participer à leur programme de formation.

Mythe eLearning #5: Les employés n’aiment pas le eLearning

Comme pour le #3 c’est encore à moitié vrai.

Les salariés n’aiment pas les programmes eLearning ennuyeux, surtout lorsqu’ils sont incompatibles avec leurs horaires de travail.

Mais il n’y a pas besoin de rendre vos cours ennuyeux. Pas besoin non plus de forcer vos employés à suivre un calendrier strict. Au contraire, la possibilité pour les utilisateurs d’étudier lorsqu’ils le souhaitent est une des caractéristiques les plus importantes du eLearning par rapport à l’apprentissage traditionnel.

Donner la possibilité à vos salariés d’étudier où ils veulent et quand ils veulent les aidera à préférer le eLearning à n’importe quel autre séminaire en classe qui les forcerait à se présenter à un moment précis pour écouter un cours barbant.

Et si votre LMS a un équivalent supportant l’apprentissage en ligne (tel que TalentLMS avec son TalentLMS pour iOS et bientôt Android), vos salariés pourront faire leur apprentissage (et microlearning, une autre tendance importante de formation) où qu’ils soient.

Et lorsqu’il s’agit de pimenter votre contenu pour augmenter l’implication de l’employé, TalentLMS vous permet d’incorporer facilement du multimédia, de l’interactivité, et même des caractéristiques de gamification, rendant le processus d’apprentissage plus amusant et attrayant.

Conclusion

Dans ce poste, nous avons vu, ou plutôt, mis en pièces 5 mythes du eLearning en entreprise.

Il y en a bien entendu beaucoup plus, certains liés au eLearning en général et d’autres liés à des niches et activités d’apprentissage (la gamification par exemple a sa propre part de mythes). Dans de futurs postes, nous en épinglerons d’autres, alors restez à l’écoute !

 
Montrer les commentaires