Temps de lecture :

Le concepteur pédagogique doit-il être expert métier ?

Leurs rôles sont-ils autonomes, identiques ou connectés ? Leurs expériences sont différentes, certes, mais à un certain niveau, ces deux professions ont plusieurs points communs.
Le concepteur pédagogique doit-il être expert métier ?

Les rôles du concepteur pédagogique et de l'expert métier devraient-ils être unifiés ou autonomes ?

Le concepteur pédagogique définit les spécificités d'un cours, après avoir analysé les besoins pédagogiques, défini l'objectif général du cours et les objectifs intermédiaires. Ils décident aussi du format, ainsi que des méthodes d'évaluation. L'expert métier, quant à lui, transmet ses connaissances, propose une esquisse des sujets à couvrir, définit les ressources et vérifie la précision du matériel fourni par le concepteur pédagogique, mais ce n'est pas lui qui crée le cours. Par conséquent, la question se pose :

Le concepteur pédagogique doit-il être expert métier ?

Leurs rôles sont-ils autonomes, identiques ou connectés ? Leurs expériences sont différentes, certes, mais à un certain niveau, ces deux professions ont plusieurs points communs. Tout dépend du domaine. En effet, certains domaines nécessitent une combinaison des deux professions, notamment dans l'éducation et les soins de santé. Par exemple, pour pouvoir enseigner à l'université et gérer les difficultés que cela implique, il vous faut de l'expérience et des compétences spécifiques. Ainsi, il n'est pas possible de simplement être un concepteur pédagogique. Vous devez aussi être un expert métier.

Néanmoins, il existe de nombreux autres domaines dans lesquels le concepteur pédagogique n'a pas besoin d'être un expert métier pour concevoir un cours bien structuré et au contenu de qualité. Il suffit d'avoir de l'expérience, d'avoir accédé aux ressources pertinentes et de consulter un expert métier.

Il existe un troisième cas. Un concepteur pédagogique inexpérimenté peut, dans certains cas, être plus approprié qu'un autre plus expérimenté, car il pourra mieux apprécier l'importance d'un contenu plus détaillé et explicatif en raison de son manque d'expérience. En d'autres termes, il ou elle pourra s'identifier aux nouveaux apprenants ; ce qui, en fonction des apprenants, peut être extrêmement utile.

L'union fait la force. Comme l'a dit Walt Disney, « vous pouvez rêver, créer et construire le plus bel endroit au monde, mais vous avez besoin des autres pour faire de ce rêve une réalité ». En d'autres termes, une équipe de professionnels est nécessaire pour garantir le succès de n'importe quel projet. La collaboration entre la direction, les experts métier et les concepteurs pédagogiques contribue à la création d'un produit cohérent et bien structuré. Néanmoins, chaque membre doit être conscient de son rôle.

Le concepteur pédagogique doit :

  • rechercher et comprendre le sujet avant de soumettre son cours
  • se familiariser avec le jargon spécifique
  • rassembler les questions et les problèmes avant de faire appel à un expert métier

L'expert métier doit :

  • travailler en étroite collaboration avec le concepteur pédagogique
  • tenter de créer ensemble un cours bien structuré avec un contenu précis et un système d'évaluation équitable

Un budget réduit limite considérablement les options.  Ce principe s'applique à de nombreux domaines et notamment au eLearning. Avec un budget restreint et des délais courts, une entreprise aura tendance à faire appel à un concepteur pédagogique, qui aura de bonnes connaissances sur le sujet. Au contraire, si l'entreprise a un gros budget, elle fera probablement appel à plusieurs professionnels du eLearning. Ceux-ci assureront chacun un rôle précis et travailleront en collaboration.

 
Montrer les commentaires