Temps de lecture :

Les limites cognitives des apprenants adultes en eLearning : 6 facteurs à prendre en considération

L'esprit humain ne peut absorber pas beaucoup d'informations en même temps. Mais quelle quantité est considérée comme trop ? Dans cet article, je vais approfondir les 6 facteurs qui déterminent les limites cognitives des apprenants adultes, pour que vous puissiez augmenter la rétention des connaissances et empêcher la surcharge cognitive.
Les limites cognitives des apprenants adultes en eLearning : 6 facteurs à prendre en considération

6 facteurs pour déterminer les limites cognitives des apprenants adultes eLearning

Chaque esprit humain a une capacité infinie de traiter et stocker les données. Mais quelques fois, notre mémoire à court terme n'a plus d'espace. Cela oblige notre esprit à se fermer virtuellement et à arrêter d'absorber les nouvelles idées. Ce phénomène peut arriver à tout le monde, même aux plus brillants, surtout lorsqu'il y a un flux constant d'information. Les professionnels du eLearning doivent donc connaître les 6 facteurs qui jouent un rôle crucial dans la formation des limites cognitives des apprenants adultes, afin de minimiser la surcharge cognitive.

1. Quantité d'informations

Selon la théorie de Miller concernant "Le nombre magique sept, plus ou moins deux", la plupart des apprenants adultes peuvent stocker entre 5 et 9 éléments d'information en une fois dans leur mémoire à court terme. Dès que nous dépassons cette limite, nous courons le risque de surcharger nos fonctions mentales et nous ne pouvons plus absorber de nouvelles informations. Il faut donc casser les cours eLearning les plus longs en modules ou leçons plus digestes, et éviter des blocks de texte trop longs. Optez plutôt pour les listes à puces, les sous-titres et les images pertinentes. L'objectif est de ne pas les bombarder de tellement d'informations que leur cerveau se trouve en surcharge. En effet, cela va créer une grande frustration et un manque de résultats.

2. Découverte de l'information

En plus de la quantité d'informations qui nous est donnée, notre esprit est également affecté par la façon dont il découvre l'information. Notamment, le temps que nous avons pour absorber les nouveaux concepts. Nous devons revoir, résumer et répéter l'information de façon quotidienne pour la retenir. Essayez d'espacer les activités eLearning entre elles pour permettre aux apprenants d'avoir le temps d'absorber et de retenir les informations. Gardez la courbe de l'oubli à l'esprit. Hermann Ebbinghaus a présenté la courbe, qui stipule que la rétention de la mémoire se décline avec le temps. Les études sur la courbe de la mémoire et la rétention des connaissances ont montré que nous avons tendance à oublier 90 % de ce que nous avons appris le premier mois. Cela veut dire que nous devons revoir activement l'information avant cette date limite, sinon nous l'oublions complètement.

3. La capacité d'attention

La capacité d'attention humaine se développe en grandissant. Cependant, même les apprenants adultes ont leurs limites. Les distractions, les emplois du temps chargés et une grande variété d'autres facteurs ont un impact direct sur notre capacité d'attention. Même la conception pédagogique du cours eLearning peut entrer dans l'équation. Par exemple, un cours eLearning qui présente une variété d'images chaotiques, des pages encombrées et une mise en page désorganisée peut distraire vos apprenants en ligne. Cela va les empêcher d'assimiler efficacement l'information. Pour cette raison, vous devriez proposer un contenu eLearning organisé et aéré. N'ayez pas peur de l'espace blanc. Chaque image doit être en rapport avec le sujet.

4. Exploitez la mémoire à long terme

Des fois, nous ne pouvons pas accéder aux données de notre mémoire à long terme. Les nouveaux concepts que nous apprenons restent dans notre mémoire de travail, ce qui nous empêche de nous en rappeler lorsque nous en avons besoin. Beaucoup de choses peuvent le provoquer, du manque de sommeil aux conditions mentales qui entravent notre processus cognitif. Peu importe le temps et l'intensité que nous prenons pour exploiter ces informations, nous ne parvenons pas à les atteindre. C'est une des limites cognitives les plus épineuses des apprenants adultes. Cependant, vous pouvez l'empêcher en utilisant des exemples concrets et des histoires pour lier les nouveaux concepts aux connaissances préexistantes.

5. Âge

Cette limite cognitive est une arme à double tranchant puisque autant les apprenants plus jeunes et les plus âgés sont touchés par l'âge. Regardons de plus prêt en quoi ces deux générations qui couvrent les deux extrémités peuvent être affectées :

Millenials

Alors que les apprenants adultes plus jeunes ont la capacité de retenir plus d'informations et de les traiter plus rapidement, dans la plupart des cas, ils ont aussi tendance à avoir une base de connaissances plus petite. Les millenials doivent travailler plus dur pour enrichir leur base de connaissances afin de lier la nouvelle information aux idées et concepts préexistants. Cela peut prendre du temps, puisque deux étapes sont nécessaires pour faire la connexion, car ils doivent construire de nouveaux schémas mentaux.

Baby boomers

Parce que la mémoire humaine a tendance à se dégrader avec le temps, les apprenants adultes les plus âgés sont moins capables d'absorber et de retenir l'information que les plus jeunes générations. L'information ne peut donc pas être transférée de la mémoire de travail vers la mémoire à long terme aussi rapidement. Cependant, les baby boomers ont de l'expérience et des connaissances préexistantes. Ils ont déjà une grande variété de schémas mentaux et de connexions nerveuses, ce qui leur permet de connecter les nouvelles idées aux informations déjà assimilées.

6. Facteurs émotionnels

Le stress, l'angoisse et la variété d'autres émotions peuvent avoir un impact significatif sur les limites des apprenants adultes. Les émotions positives peuvent vous aider à absorber les connaissances plus efficacement, alors que les émotions négatives risquent de donner l'effet opposé. C'est pourquoi il est important de créer un environnement eLearning optimiste et accueillant pour vos apprenants en ligne. Utilisez des couleurs qui calment leur esprit et des images qui entraînent les émotions positives. Apprenez autant que possible sur leurs intérêts et essayez de les intégrer dans votre cours eLearning. L'objectif est de retirer toute émotion négative qui les empêche de s'engager complètement dans le processus eLearning.

Malheureusement, ce n'est que la partie émergée de l'iceberg des limites cognitives. Ainsi, ils est important de réaliser une analyse de votre public cible afin de déterminer les obstacles mentaux auxquels les apprenants adultes ont à faire face. Vous pourrez augmenter la rétention des connaissances et réduire la surcharge cognitive.

Références

1.    Forgetting curve (Courbe de l'oubli)

2.    Miller, G. (1956). The magical number seven, plus or minus two: Some limits on our capacity for processing information. The psychological review, 63, 81-97.

 
Montrer les commentaires