Temps de lecture :

Mobile learning : comment développer des cours adaptés aux appareils mobiles

Tout comme je ne rentre plus dans mon ancien t-shirt taille medium (je devrais savoir, j’ai essayé), il est tout aussi difficile de rentrer une application de bureau dans un appareil mobile. Bien entendu vous pouvez essayer (et beaucoup l’ont fait), mais cela ne sera pas une bonne expérience et les utilisateurs n’aimeront pas ça. Et lorsqu’il s’agit de eLearning, cela rend la chose encore plus difficile.
Mobile learning : comment développer des cours adaptés aux appareils mobiles

Mobile learning : comment développer des cours adaptés aux appareils mobiles

Les seules applications éducatives et de divertissement qui figurent sur les listes des applications les « plus populaires » sont celles qui ont un contexte mobile, proposant des applications mobiles qui exploitent les points forts de leurs plateformes.

En effet, les cours adaptés aux appareils mobiles ont des taux de participation et de réussite plus élevés par rapport aux applications qui ne sont pas disponibles sur les appareils mobiles ou qui proposent un semblant d'expérience mobile.

Heureusement, TalentLMS tombe dans la bonne catégorie. Alors qu’il dispose déjà d’une interface utilisateur intuitive et adaptée basée sur le web, l’arrivée de TalentLMS pour iOS (et bientôt Android), offre également une expérience native entièrement optimisée pour le mobile learning et le microlearning.

Mais qu’en est-il du contenu ? Y a-t-il des règles spéciales et lignes directrices à suivre pour proposer le meilleur cours possible adapté aux appareils mobiles ?

La réponse est oui et dans cet article, nous allons partager avec vous quelques astuces afin de créer les meilleures expériences eLearning pour vos apprenants.

Cours adaptés aux appareils mobiles : le développement

Lorsque l’on parle d’appareils mobiles, on doit penser principalement aux quelques systèmes d’exploitation qui couvrent 99% du marché. À savoir iOS, Android, et Windows Phone.

Les deux premiers vous seront utiles car ils touchent un large public. Mais les paramètres des différents appareils (les très nombreux téléphones Android, différents iPhones, iPad, etc.) ainsi que leurs formes (téléphones, tablettes, phablets, etc.) seront très lourds à gérer pour vous assurer que le contenu mobile s’affiche correctement sur chacun d’eux.

Heureusement, quel que soit le type d’appareils mobiles disponibles sur le marché, la technique pour créer des cours adaptés aux appareils mobiles fonctionnant correctement sur chacun d’entre eux reste la même.

Vous devez simplement garder à l’esprit ces quelques facteurs qui distinguent le mobile learning de son équivalent sur ordinateur portable.

1. La taille unique ne convient pas à tout le monde

Les appareils mobiles ont des écrans beaucoup plus petits que les ordinateurs de bureau. Votre contenu devra être adapté aux espaces beaucoup plus restreints sur mobile, avec des tailles d’écran très différentes d’un appareil à un autre.

2. Tout ce qui est petit est mignon

Les débits de réseaux mobiles sont beaucoup plus faibles et moins accessibles que votre connexion ADSL ou par câble à la maison. Soyez attentifs au volume du contenu et aux tailles d’images lorsque vous développez des cours adaptés aux appareils mobiles. En effet, les temps de téléchargement peuvent rendre l’affichage des contenus très difficile.

3. Plus c’est gros, mieux c’est

Utilisez de plus grandes polices de caractères afin d'éviter à vos apprenants de zoomer et dézoomer lors de la navigation et la lecture du contenu. Gardez à l’esprit que zoomer sur un PC de bureau est plus facile que sur un appareil mobile.

4. Formats et autres

Essayez de limiter les formats de fichiers au texte simple (les rois des formats du eLearning) : .DOC ou .DOCX, .PDF, .PPT, .JPG, .GIF, et .PNG. À savoir, les formats qui se lisent aussi bien sur appareils mobiles que sur PC et pour lesquels il existe des lecteurs mobiles natifs.

5. Attention au support

Les formats suivants sont souhaitables pour les appareils mobiles. Tenez-vous en à cela. Vous ne voulez pas que votre apprenant ait à télécharger une application différente à chaque fois qu’il utilise votre cours, n'est-ce pas ?

a. Audio

Utilisez le format MP3. Utilisez une qualité audio 128kbps (si c’est un discours, par exemple une conférence, vous pouvez même faire moins). Limitez la longueur de chaque segment à cinq minutes ou moins.

b. Vidéo

Utilisez le format de fichier MP4 avec le codec h.264 qui dispose d’un bon support matériel sur la plupart des appareils mobiles. Il fonctionnera sans problème et ne videra pas la batterie. Bien que la plupart des appareils disposent d’écrans 1080p (ou plus), de nombreux appareils mobiles ne le proposent pas. Si vos utilisateurs ont des connexions mobiles à haut débit (par exemple dans des lieux avec un bon réseau LTE/4G), vous pouvez utiliser le 720p. Mais n’allez pas au-delà pour le moment. Sinon, conservez la résolution 480×320 (pour l’iPhone) et/ou la résolution 640×480 pour les utilisateurs de tablettes qui fonctionne également bien sur la plupart des appareils Android.

6. Intégrez des blogs, journaux, wikis et dialogues à vos cours eLearning

Les appareils mobiles peuvent prendre des photos, vidéos et enregistrements en temps réel et n’importe où. Cela peut rendre vos cours plus pertinents et enrichissants.
 Par exemple, des étudiants en cuisine peuvent prendre des photos de leurs dernières créations et les mettre en ligne pour que leurs camarades les commentent. De la même façon, vous pouvez donner un cours de photos où les étudiants utilisent leurs téléphones pour prendre des photos. Vous pourrez ainsi avoir de passionnantes discussion en ligne concernant les images prises tout en voyageant.

Parfois nous apprenons un nouveau concept ou du vocabulaire dans les lieux les plus inattendus. Puisque les apprenants ont toujours leurs appareils mobiles avec eux, ils peuvent l’utiliser pour mettre Wikis à jour avant d’oublier.

Lorsque les appareils mobiles sont utilisés comme des catalyseurs d’apprentissage, les possibilités sont infinies.

7. K.I.S.S — Keep It Small and Simple (Faites court et simple)

Le mobile learning doit permettre d’exploiter les temps morts (déplacements, attentes, voyages en avion, déjeuners, etc.) et en profiter pour s’engager dans une activité pédagogique. Mais ces moments sont brefs, ce qui signifie que vous devez planifier votre contenu en conséquence.

N’exigez pas des heures de vos apprenants ; juste quelques minutes de leur temps. Ne les bourrez pas de nouvelles informations non plus ; enseignez-leur l’essentiel. Ils peuvent toujours faire des sessions d’apprentissage plus approfondies sur leurs ordinateurs. Le mobile est idéal pour les brefs instants de l’apprentissage informel.

L’interface mobile de TalentLMS a été créée pour refléter et encourager cette notion, votre contenu doit l’être aussi.

8. Prévoyez une utilisation hors ligne

Être connecté 24h/24 est un noble objectif pour l’avenir mais c’est loin de la réalité d’aujourd’hui, surtout pour les pays en voie de développement ou dans les campagnes. Si vous créez du contenu adapté aux appareils mobiles, il faut qu’il soit également disponible hors ligne.

Les plateformes telles que TalentLMS proposent déjà des applications hors ligne sans limitations. Mais en tant que créateur du contenu, vous devez également réaliser une partie du travail. Tous les contenus ne fonctionnent pas aussi bien (ou pas du tout) pour une utilisation mobile.

Par exemple, alors que les fichiers vidéo peuvent être automatiquement convertis et rendus disponibles pour une utilisation hors ligne par TalentLMS, cela prend du temps à télécharger avant que l’utilisateur ne soit hors ligne et cela demande beaucoup d’espace sur le disque de l’appareil mobile de l’utilisateur. Les liens vers les vidéos (comme YouTube et fichiers Vimeo) ne fonctionnent pas hors ligne.

Étudiez le contenu des lignes directrices LMS hors ligne et voyez ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas s’agissant du contenu des cours que vous prévoyez de rendre disponibles hors ligne.

Conclusion

Le mobile learning se taille une part toujours plus importante du gâteau eLearning, que ce soit seul ou combiné avec une stratégie d’apprentissage de bureau.

Les astuces et lignes directrices proposées dans cet article font partie d’une plateforme d’approche neutre qui vous aidera à développer des programmes eLearning adaptés à tous types de plateformes et appareils.

En étant attentifs à ce qui fonctionne pour les cours de mobile learning, les développeurs de contenu de formation peuvent motiver leurs apprenants à s’engager dans la formation au-delà des limites de leurs bureaux et maisons.

 
Montrer les commentaires