Temps de lecture :

Astuces pour utiliser la psychologie de la forme en eLearning

Dans cet article, je vais expliquer la psychologie de la forme, aussi connues sous le nom de Gestaltisme (ou les 6 lois de la Gestalt), et comment utiliser chacune de ces 6 lois dans un un cours eLearning. Indépendamment du sujet, du public ou des objectifs pédagogiques, ces lois peuvent vous aider à concevoir des cours eLearning particulièrement efficaces.
Astuces pour utiliser la psychologie de la forme en eLearning

Comment utiliser la psychologie de la forme en eLearning

La théorie de la Gestalt se fonde sur l'idée que nos yeux perçoivent des choses dans leur globalité, avant de reconnaître les éléments individuels. Ainsi, les apprenants vont d'abord voir l'aspect général du cours, et vont ensuite se concentrer sur les détails qui créent collectivement l'aspect général. Cela permet à notre cerveau de voir l'organisation et la logique dans des concepts plus compliqués, afin de comprendre et retenir l'information plus efficacement. La psychologie de la forme (ou lois de la Gestalt) consiste en 6 lois principales que tout professionnel du eLearning peut utiliser pour créer des expériences eLearning puissantes et mémorables.

1. Loi de similitude : les choses qui ont une apparence similaire vont se regrouper ensemble

Il y a deux choses à garder en tête en appliquant cette loi en eLearning. Tout d'abord, les professionnels du eLearning vont devoir s'assurer que les concepts qui appartiennent au même groupe, tels que ceux qui font partie d'une même rubrique, ont une apparence similaire. Par exemple, si vous créez une page qui liste les caractéristiques de trois groupes distincts, vous pouvez utiliser la police de caractère bleue pour une liste, rouge pour la seconde et verte pour la dernière. Cela va aider les apprenants à différencier entre chaque groupe et lier les caractéristiques appropriées aux groupes respectifs.

Cela nous amène à la seconde considération de la loi de similitude, le contraste. Puisque les apprenants vont automatiquement grouper les éléments par ressemblance, évitez d'utiliser le même type de graphique, police de caractères ou couleur pour les éléments qui sont supposés n'avoir aucun lien entre eux. Par exemple, si vous créez une série de modules qui couvre différents sujets mais tous ont le même thème visuel, alors les apprenants risquent de confondre les concepts de chaque module.

2. Loi de la proximité : Les éléments proches les uns des autres sont considérés comme pertinents ou connectés entre eux

C'est une autre loi qui montre encore une fois que la simplicité est la clé. Puisque les apprenants ont tendance à voir la connection entre les éléments proches les uns des autres, vous allez devoir faire attention à la position des idées ou concepts sans rapport. Laissez beaucoup d'espace blanc entre les éléments que vous ne souhaitez pas grouper ensemble, autrement l'apprenant va automatiquement essayer de trouver une connection entre eux. Cela risquera d'entraîner une incompréhension des concepts principaux. D'un autre côté, si vous voulez renforcer la connection entre les idées et les mettre en avant, les placer les unes à côté des autres est recommandé.

De plus, si vous voulez tester les connaissances ou la compréhension du concept de vos apprenants, vous pouvez placer des éléments les uns à côté des autres et en tirer les conclusions adéquates. Par exemple, rassemblez quatre images sur la même page et demandez en quoi elles sont connectées ou en quoi elles se ressemblent. Pour cette loi, il y a encore une requête. Vous pouvez créer une hiérarchie visuelle en plaçant les éléments les uns à côté des autres en haut de la page, puisque la loi s'applique sur la mise en page elle-même aussi. Par exemple, si vous essayez de transmettre un sentiment d'urgence pour un concept ou une idée particulière, qui fait partie du but pédagogique ou doit être apprise immédiatement, alors vous pouvez regrouper ces idées près du haut de l'écran et utiliser un type de police différent pour qu'elles se distinguent des autres.

3. Loi de la simplicité : les images qui pourraient être complexes ou vagues sont vues de la façon la plus simple possible

La loi de la simplicité est aussi connue sous le nom de Loi de Pragnanz. Pour appliquer cette loi dans votre cours eLearning, vous allez devoir garder les choses simples et directes. Évitez d'ajouter des images non pertinentes ou de créer des pages chaotiques ou encombrées. Il est important de se rappeler que les apprenants vont d'abord voir la page dans sa globalité. Notre esprit recherche la simplicité. Il n'est donc pas nécessaire de traiter plus d'information que nécessaire. Cela a aussi un rapport avec la surcharge cognitive. Le cerveau ne peut accepter qu'un certain nombre d'information avant de commencer à oublier les idées ou concepts clés. En utilisant les graphiques, restez au plus simple et n'intégrez que ce qui est nécessaire. En créant du texte, faites des phrases concises et évitez les longs paragraphes.

4. Loi de clôture : l'esprit va remplir des pièces manquantes avec des informations basées sur les expériences du passé et des connaissances déjà acquises

Cette loi stipule aussi que les éléments placés les uns à côté des autres peuvent faire partie d'une entité plus large, car notre esprit a besoin d'une fin. Ainsi, notre cerveau, plutôt que de laisser une image ou un concept incomplet, va naturellement compléter les blancs pour développer l'aspect général. Toutefois, faites attention en utilisant cette loi car il se peut que l'esprit soit confus par ces images ou concepts incomplets. Par exemple, si vous utilisez une image que tout le monde ne connaît pas, alors les personnes ne connaissant pas l'image ne pourront pas puiser dans leurs connaissances déjà acquises afin de compléter ce qui manque.

5. Loi de destin commun : lorsque les éléments visuels vont tous dans la même direction au même moment, nos esprits en déduisent automatiquement qu'ils viennent du même endroit

Cette loi stipule que lorsqu'un apprenant voit un groupe d'objets mouvants vers une direction particulière, alors ils perçoivent ces objets comme un groupe collectif ayant des similitudes. Pour utiliser cette loi dans un cours eLearning, vous pouvez attirer l'attention sur les idées clés, les astuces ou les points importants en les faisant bouger. Vous pouvez les insérer dans une boîte de dialogue pop up, ou créer des menus déroulants sur la page pour mettre en avant les rubriques d'un sujet particulier. Cela crée une association automatique entre les idées ou objets.

6. Loi de continuité : Même si deux objets ou plus se croisent, notre esprit va continuer à les voir comme deux objets ininterrompus qui ne partagent pas de stimulus

D'après cette loi, les apprenants vont regrouper les formes ou les objets qui semblent aller dans la même direction, mais les formes ou objets qui semblent changer de direction risquent d'être interprétés comme différents. Pour utiliser cette loi en eLearning, il est important que les objets soient alignés de façon à ce qu'ils communiquent une connexion ou une différence. Par exemple, si plusieurs mots ou formes partagent un lien commun, alors vous pouvez les placer de façon linéaire sur la page pour que les apprenants comprennent qu'ils sont connectés.

En concevant votre projet eLearning, utilisez à bon escient ces 6 lois de la Gestalt pour aider les apprenants à atteindre leurs buts pédagogiques. Avec un peu de chance, ce guide vous a permis de mieux comprendre comment créer des expériences eLearning qui évitent la surcharge cognitive et boostent la rétention des connaissances.

Voulez-vous en savoir plus sur les modèles et théories de conception pédagogique ? Si oui, notre série d'articles théories de conception pédagogique vous en donne un aperçu.

Références

  • Principles of grouping
  • Goldstein, E. Bruce (2009). "Perceiving Objects and Scenes § The Gestalt Approach to Object Perception". Sensation and perception (8th ed.). Cengage Learning. ISBN 978-0-495-60149-4.
  • Todorovic, Dejan (2008). "Gestalt principles". Scholarpedia 3 (12): 5345. doi:10.4249/scholarpedia.5345
  • Banerjee, J. C. (1994). "Gestalt Theory of Perception". Encyclopaedic Dictionary of Psychological Terms. M.D. Publications Pvt. Ltd. pp. 107–109. ISBN 978-81-85880-28-0.
 
Montrer les commentaires