Temps de lecture :

5 idées reçues concernant le salaire des concepteurs pédagogiques

Comme c'est le cas dans la plupart des professions, avec le temps, une variété de mythes, exagérations et idées reçues émergent concernant le salaire. Dans cet article, je vais faire la lumière sur les idées reçues les plus courantes concernant le salaire des concepteurs pédagogiques que tous les concepteurs pédagogiques impliqués dans l'industrie du eLearning devraient connaître.
5 idées fausses concernant le salaire des concepteurs pédagogiques

Salaire des concepteurs pédagogiques : 5 idées reçues que tout concepteur pédagogique dans le eLearning devrait connaître

Le salaire d'un concepteur pédagogique peut varier selon le niveau d'expérience professionnelle, la formation, la spécialité et un certain nombre d'autres facteurs. Dans cet article, vous allez découvrir les idées reçues les plus courantes concernant le salaire des concepteurs pédagogiques, ainsi que la vérité qui se cache derrière ces idées reçues.

1. Travailler seul permet d'avoir un salaire plus élevé

Une des idées reçues les plus courantes concernant le marché de la conception pédagogique est que s'attaquer à toutes les tâches seul mènera forcément à un salaire plus élevé. Beaucoup de concepteurs pédagogiques freelancers essaient de tout faire seuls. Ils deviennent concepteur graphique et expert-métier, tout-en-un, pensant que cela va leur permettre de gagner plus en économisant sur les coûts de sous-traitance. Cependant, la vérité est que solliciter l'aide d'une équipe eLearning peut entraîner un salaire plus élevé.

C'est dû au fait que vous pouvez compléter les tâches de façon plus efficace et efficiente, ce qui entraîne des clients satisfaits et des délais d'exécution plus rapides. Si vous travaillez pour une compagnie eLearning, les responsables reçoivent en principe un salaire plus élevé que leurs subordonnés et peuvent découvrir différentes facettes de l'industrie du eLearning. Aussi, gardez à l'esprit que devenir un freelancer a une bonne part de difficultés et de tribulations, puisque vous devrez prendre en charge tous les aspects du business. C'est gratifiant, mais cela demande énormément de travail afin de recevoir un salaire considérable.

2. Vous n'avez pas besoin d'un diplôme de conception pédagogique pour gagner plus en tant que concepteur pédagogique professionnel

Avoir un diplôme d'ingénierie pédagogique requiert un gros investissement en temps et en énergie. Mais cela peut porter ses fruits. Alors que le salaire des concepteurs pédagogiques peut varier selon une grande diversité de facteurs, les professionnels du eLearning qui font des études supérieures gagnent habituellement plus que ceux qui n'ont pas de diplôme. Selon le rapport de "2015 Global eLearning Salary & Compensation report" publié par eLearning Guild, qui présente les réponses de 5 127 de leurs membres, qui ont un doctorat en ingénierie pédagogique, ont un salaire de presque 24% plus élevé que la moyenne des États-Unis.

Il y a même certaines positions, telles que celles dans le secteur de l'éducation supérieure, où les professionnels du eLearning doivent avoir un master en ingénierie pédagogique ou un doctorat pour y accéder. De plus, il est important de garder à l'esprit que ce n'est pas juste grâce au diplôme, c'est aussi et surtout grâce à ce que vous apprenez durant cette formation. Développer des compétences spécifiques, apprendre les nouvelles technologies et les outils auteurs eLearning, ainsi qu'explorer les différentes théories et principes de conception pédagogique peut vous amener à un poste dont le salaire est plus élevé.

3. La location n'a rien à voir avec le montant que vous gagnez en tant que concepteur pédagogique

Parce que le plus gros de votre travail est fait en ligne et, que même les activités collaboratives peuvent être faites via une plateforme de gestion de projet et des outils de vidéo conférence, beaucoup croient que l'endroit où vous êtes ne joue aucun rôle. Toutefois, même dans ce secteur, tout est question de location. Selon le même rapport d'eLearning Guild de 2015, les professionnels du eLearning australiens ont le salaire le plus élevé avec une moyenne de 105 510$ par an, alors que ceux qui se trouvent Inde reçoivent la moyenne de salaire le plus bas, à partir de 29 236€ par an. Aux États-Unis, la moyenne concernant les professionnels du eLearning travaillant à San Francisco s'élève à 101 410€ par an, alors que ceux qui travaillent à Détroit gagnent en moyenne 65 249€.

Le nombre d'heures que vous pensez travailler peut également varier selon la location. Par exemple, les professionnels du eLearning en Inde travaillent 45,88 heures par semaine en moyenne, alors qu'au Canada ils travaillent 42,63 heures par semaine.

4. Être un homme à tout faire vous aidera à gagner un salaire eLearning plus élevé

Alors que c'est toujours une bonne idée d'apprendre autant que possible sur les différentes plateformes LMS, les outils auteurs eLearning et les modèles de conception pédagogiques, être un homme à tout faire ne veut pas forcément dire que vous allez gagner un salaire plus élevé. En fait, choisir une spécialité peut souvent mener à un salaire plus important chaque année. Par exemple, si vous décidez de travailler comme consultant eLearning pour une compagnie pharmaceutique, il se peut que vous gagniez plus qu'une personne qui cherche encore sa spécialité. Être un généraliste quand vous commencez est souvent la meilleure façon de faire, car cela vous permet de déterminer vos intérêts et vos points forts. Mais il serait sage, et plus lucratif, de choisir une spécialité une fois que vous avez acquis les bases nécessaires.

5. Les concepteurs pédagogiques dans le secteur privé ont les postes les mieux rémunérés

Les professionnels du eLearning qui créent et vendent leurs propres cours ou travaillent dans le secteur privé peuvent bien gagner leur vie, mais ce ne sont pas forcément les plus rémunérés dans le secteur du eLearning. Le salaire des concepteurs pédagogiques peut varier de façon significative dans chaque secteur, puisque l'employeur, les tâches à exécuter et l'expérience du professionnel du eLearning aident à déterminer la rémunération annuelle.

Cependant, selon le Bureau of Labor Statistics (lié au département du travail aux États-Unis), les professionnels du eLearning les mieux payés sont ceux qui travaillent pour le gouvernement fédéral, avec une moyenne de 87 790€ par an. Ceux qui travaillent dans le secteur de la consultation gagnent aussi près de 23,9% de plus que la moyenne globale, alors que ceux qui travaillent dans les industries pharmaceutiques et biotechnologiques reçoivent une rémunération de 26% plus élevée que la moyenne globale du salaire des concepteurs pédagogiques. Les freelancers eLearning peuvent gagner des salaires considérables aussi, mais cela dépend du nombre d'heures de travail hebdomadaire, des connaissances en marketing et d'un certain nombre d'autres facteurs.

Si vous considérez avoir une carrière de concepteur pédagogique, il est préférable de savoir à quoi vous attendre. Avec un peu de chance, la vérité qui se cache derrière ces idées reçues peut vous aider à prendre votre décision et vous donner une idée claire de ce que vous allez devoir affronter avant de poursuivre une carrière enrichissante et pleine de récompenses.

 

Références (en anglais):

1. The Average Salaries of Instructional Designers

2. The eLearning Guild Releases 2015 Global eLearning Salary & Compensation Report

3. 2015 Global eLearning Salary & Compensation Report Infographic

 

 
Montrer les commentaires